Écrire une Pièce du Château des Cent Mille Pièces

Lorsque vous aurez traversé l’Ancienne Forêt qui prend racine au fond du gouffre des Abysses situé de l’autre côté de l’Océan des Tempêtes, vous trouverez, non loin de la Fontaine d’Eternité, un tout petit sentier, qui sent bon la châtaigne-fraise, l’iris de rose et sans doute le vapeurs du petroilium.
Vous allez suivre ce chemin pendant trois jours, pendant qu’il serpente et s’élève tout doucement dans les terres noires des Mille Collines.

Parvenus au pied de la cascade inversée , il vous faudra sans doute prendre un peu de repos, avant d’attaquer la partie finale de votre périple, au coeur des Volcans de Vents.
Plusieurs semaines vous seront nécessaires pour  gravir ces pentes, contourner ces falaises, éviter ces gouffres et trouver votre chemin jusqu’au bord du Monde et ses passerelles.
Vous ne vous laisserez pas impressionner par les remparts antédiluviens destinés à repousser les attaques de créatures sauvages, qui ne sont pas toutes virtuelles.

Escaladez ces ruines, n’écoutez pas les leurres neuroniques installés ici par Monsantoid Inc. : ils sont inoffensifs, ne veulent pas de vous en ces lieux.
Continuez, le long de la crête des nuages, vous serez bientôt hors de portée d’eux, et du reste.
Après le dernier pic, il y a un petit plateau, qui mène au bord du monde.

Savourez la vision qui s’offre à vous…

Le Château des 100 000 pièces est là.
Et les murs, et les tours et les cours et les étages de ce palais s’élèvent, à ce qu’il vous paraît, jusqu’aux premières arches de la Lune.

Si vous avez la force de ne pas tourner les talons à ce moment précis de votre vie, vous traverserez le pont-levis de pierre, de glace et d’acier autonome mêlés.
Vous pousserez, non sans effort, le fantastique portail en corail de chimère, qui fait vingt fois votre taille si vous êtes humain.

Voilà, vous êtes entré dans la première des Cent Mille Pièces du Château : l’entrée, le Cathedrhall… Devant vous, des dizaines de portes, d’escaliers et de corniches. Vous levez les yeux, rempli de crainte et de vertige : votre regard se perd à l’intérieur de la nef, labyrinthe tissé de chemins indistincts, qui finissent par se noyer dans l’obscurité brumeuse des étages supérieurs…

C’est là que commence votre exploration du Château : postez un commentaire, en tant qu’aventurier.

Ecrivez vos propres Pièces : vous faites désormais partie du Château, vous n’en ressortirez qu’une fois la 100000ème Pièce découverte.

Règle du Jeu.

 

1681
Poster un Commentaire

avatar
1680 Comment threads
1 Thread replies
4 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
328 Comment authors
Miss LovegoodRozennwyn-SìneÉpervierLoanSintara Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
lolo
Invité
lolo

LA PIECE EN ALEXANDRIN (n°20) Pour cette pièce que nous avons rencontré Le lendemain suivant, une fois nos sacs faits La porte marquée de l’habituelle croix Qui notre passage a marqué dans le bois, Ma présentation il va falloir adapter Car comme vous l’avez sûrement remarqué, Là-bas les vers sont spontanément composés Si vous le souhaitez, je vous laisse recompter, Mais vous jure que le noble alexandrin Emplit chaque phrase de son glorieux refrain. Pour honorer ce vers si cher aux Anciens Je dois le manier du début jusqu’à la fin, Et pour que facilement vous puissiez me lire Le… Read more »

Jécrivaine
Invité
Jécrivaine

LA FORÊT DE BAMBOUS Aifé Je fais quelques pas, et dépose Lià sur le sol. La gamine est toujours inconsciente, et je crains pour sa vie. Je n’aurais jamais du l’entraîner avec moi.Tout est beaucoup trop dangereux ici. J’ai peur pour elle. Encore ce foutu sentiment que je cherche à éviter plus que tout! Je m’écarte de la petite de quelques pas. La terre sèche est meuble sous mes pieds. Devant moi, ou plutôt autour de moi, devrais je dire, des bambous. Mais, vraiment une tonne de bambous. Des grands, fins, élancés, épais, blancs, rouges, verts, jaunes, en fleurs, couverts… Read more »

Shvimwa
Invité
Shvimwa

LA PIECE SANS OMBRES ET SANS LUMIERES (Liram accompagné d’Orgonn) Je ne pensais pas que le monde serait si gris. Ni trop noir ni trop blanc. Gris et lisse, sans tempête. Trop parfait. Mais le béton uni emprisonne les vies en habitudes monotones. Cela fait déjà 3 heures que je suis là, en compagnie d’Orgonn, qui me montre le monde. Il me laisse entrer ses pensées et tout voir. Les réussites et les défaites… L’humain ne ressent donc que le banal ? L’Ancien m’avait prévenu. Il a tellement vécu qu’il en sait plus que tous ceux qui pensent savoir. Mais… Read more »

Sakura en sucre
Invité
Sakura en sucre

LA PIÈCE DES CARTES (3) La pièce où nous nous trouvons est un vaste empilât de cartes à jouer. Des as, des huit, des rois et des jokers se superposent dans un tourbillon de symboles pour former un ensemble noir et sang. C’est à la fois beau et terrifiant. C’est fascinant. -Pourquoi les cœurs ressemblent-ils à des visages? demandé-je. -parce que se SONT des visages, réplique Robin d’une voix grave. Des malheureux que le Château à capturés pour nous motiver. Ils ne sont pas des aventuriers, contrairement à nous. La pièce n’est pas accueillante, mais elle ne semble pas dangereuse.… Read more »

Claudia
Invité
Claudia

LA PIÈCE FANTOMATIQUE Les murs et le sol sont d’une blancheur intacte et il règne un calme absolu. Une atmosphère étrange se dégage de cette pièce. Je sens une présence. Soudain, quelque chose me frôla dans le dos. Je me retourne pour voir de quoi il s’agit, mais je ne vis rien. « Hin hin hin ! C’est vrai que vous, les humains, vous ne pouvez pas traverser les objets… Quel dommage ! – Qui êtes-vous ? Que me voulez-vous, à la fin ? – Ha ha, tu n’avais donc pas compris ? Je suis Poussière, le fantôme du Château !… Read more »

Étincelle de feu
Invité
Étincelle de feu

LA PIECE DU SABLIER SCULPTÉ -Estyria- La pièce suivante était trèsombre. Alors que j’avançais prudemment, une lumière tqmisée s’alluma. Les murs semblaient en cristal de roches, und sorte de pierre opaque dans les tons violets. Je m’avançai, prudente. Soudain, une lueur aveuglante illumina le centre de la pièce, révélant à mes yeux un sablier gigantesque, en bois bleu sculpté. Il était réellement immense et contenait du sable blanc très fin. C’était magnifique, mais malgré tout je n’étais pas à l’aise. Il y avait ici quelque chose d’inhabituel, d’étrange ; et, par ces raisons, d’effrayant. Je tournai autour du sablier. Le… Read more »

Sakura en sucre
Invité
Sakura en sucre

LA PIÈCE DU COULOIR D’AVANT LE DÉBUT DU MONDE (2) Une main se tend et je m’en saisis sans prendre le temps de compter ses doigts. Voilà ma paranoïa qui disparaît au mauvais moment. Lorsque je m’extirpe du placard à balais avec difficulté,la lumière me paraît si vive après une demi-heure de noir complet que je me couvre les yeux avec ma main libre en poussant un petit cri. Pourtant, la pièce dans laquelle je me trouve est plongée dans la pénombre. C’est en fait un couloir, mais nous y reviendrons plus tard. Pour l’instant intéressons-nous à la main qui… Read more »

Sakura en sucre
Invité
Sakura en sucre

LA PIÈCE DU PLACARD A BALAIS (1) Lorsque je me réveille, il fait noir. -Comme c’est étrange, murmuré-je à voix basse. La dernière chose dont je me souvient, c’est la partie de cache cache avec ma sœur. Un éclair, puis plus rien. Et là, maintenant, je suis dans le noir le plus total. J’agite les mains, mais elles rencontrent une surface dure, du bois. Je suis dans quelque chose de quarante centimètres de large, d’un mètre de long et de un mètre cinquante de haut. A en juger par la longue fissure qui s’étend de haut en bas sur un… Read more »

Étoile qui flotte au vent
Invité
Étoile qui flotte au vent

LA PIÈCE QUI A PRIS FEU. Grégoire avait essayé plusieurs fois d’attirer mon attention sur lui mais je ne voulais pas lui parler. Et, surtout j’étais comme… Attirée par le mur. Ce mur d’une couleur si vive. Il était multicolore. Les dessins sur la petite table au fond à droite changeaient chaque instant. Le meuble à ma gauche changeait souvent de forme, une fois c’était une étagère, une autre une chaise… Une autre table mais cette fois ronde se trouvait au centre de la pièce, et, dessus on pouvait voir des fruits de toutes sortes. Pas à pas je m’approchait… Read more »

Étoile qui flotte au vent
Invité
Étoile qui flotte au vent

LA PIÈCE SANS COULEURS. Grégoire avait essayé plusieurs fois d’attirer mon attention sur lui mais je ne voulais pas lui parler. Et, surtout j’étais comme… Attirée par le mur. Ce mur d’une couleur si vive. Il était multicolore. Les dessins sur la petite table au fond à droite changeaient chaque instant. Le meuble à ma gauche changeait souvent de forme, une fois c’était une étagère, une autre une chaise… Une autre table mais cette fois ronde se trouvait au centre de la pièce, et, dessus on pouvait voir des fruits de toutes sortes. Pas à pas je m’approchait de ce… Read more »

la p'tite moustache
Invité
la p'tite moustache

LA PIECE DU GRAND CIRQUE (SOUS LE CHAPITEAU) Une foule dense se presse autour de nous. Des gens qui rient, crient, poussent des acclamations enthousiastes. Je n’ai aucune idée de l’endroit où nous allons, jusqu’où porte mon regard, tout n’est que marée humaine. J’agrippe la main de Yashim et de Marine afin de ne pas les perdre. Soudain, en l’espace de quelques secondes, l’air frais qui nous entourait se change en une douce chaleur. Je regarde au dessus de moi et remarque avec surprise une grande toile rouge et or qui s’étend au dessus de nos têtes. Nous nous trouvons… Read more »

lolo
Invité
lolo

LA PIECE DE LA VILLA ROMAINE (n°19) L’endroit où nous nous trouvions ressemblait avec exactitude à l’atrium de la « domus » d’un homme aisé dans la Rome antique. Le petit bassin, l’impluvium, au centre, le carrelage en mosaïque par terre, les fresques au murs, et les colonnettes et colonnades tout autour. C’était reposant, et d’un point de vue strictement esthétique, j’aimais bien. Dans un angle, il y avait une espèce de petite pièce fermée par une grille qu’il nous faudrait aller voir. Il y avait une autre porte en face de notre entrée. Le Château aimait bien la symétrie de. Moi… Read more »

Shvimwa
Invité
Shvimwa

LA PIECE DES REVELATIONS (Shvimwa et Amayelle) Elle me fait rire, cette gamine. Elle a du cran et du courage et… elle pourra toujours être utile. La pièce où nous sommes entrés est sombre et circulaire. Poussiéreuse, comme un tombeau de la nuit des temps. Quelques torches éclairent péniblement les murs de pierres grises. Seul un trésor d’or flamboyant nous brûle les yeux. Amayelle ouvre des yeux ébahis, plein de… de questionnement, de stupéfaction. « Ce médaillon… C’est le mien. » Elle doit rêver. Qu’est-ce que son médaillon, ou sa copie, ferait là ? Enfin le Prophète croit bon de… Read more »

Jécrivaine
Invité
Jécrivaine

LA PIECE OU LA POMME EMPOISONNÉE DEVIENT UN ŒUF EN CHOCOLAT Ecrite en écoutant Electric Angel, de Kagamine Rin. Aifé -Aifé! Regarde! Lià court dans la pièce, sautille d’excitation. Et, à son âge, je la comprends. La pièce est grande, le plafond peint d’un bleu ciel, en trompe l’œil, des nuages dessinés ici et là. De l’herbe tendre recouvre le sol. Des buissons par endroit, deux ou trois arbres en fleurs, un ruisseau, et un superbe soleil dessiné qui réchauffe mon visage. Lià me rejoint, en courant, un objet brillant dans la main. -Tu as vu? C’est du chocolat! Je… Read more »

Shvimwa
Invité
Shvimwa

LA PIECE D’UNE REUNION (Orgonn) Quand j’entre, soudain, les conversations cessent. Les regards se tournent vers moi et me fixent. Ils sont dix, attablés autour de plans, et leur silence me condamne. Je comprends le piège et… mon erreur. Comment ai-je pu tomber dans cette embuscade grossière ? Pourquoi ne pas avoir réfléchi ? Peut-être à cause de cette lettre. Un D, comme Dvango. Peut-être parce que j’avais besoin d’un prétexte. Un prétexte pour sortir. Peut-être que ce n’est pas un piège ? « Tu es là. » Bien sûr que je suis là, puisque tu me vois ! « Nous ne croyions… Read more »

Shvimwa
Invité
Shvimwa

LE COULOIR DES CELLULES (Orgonn) « Je t’attends D. » C’est cette lettre qui, je le sens, va détruire mon existence. Tant pis. Il faut essayer pour ne pas avoir à regretter. Je sors sur la pointe des pieds de mon alcôve pour me retrouver dans le couloir des cellules. Je ferme les yeux pour oublier qu’elle est là, près de moi. Pour oublier ses yeux plein d’incompréhension. Pour oublier ses cris, ses pleurs et ses douleurs qui me déchirent le cœur. Je l’ai aimé presque autant que j’aime le Château. Je calme les battements de mon cœur, qui s’emplit d’euphorie à… Read more »

Shvimwa
Invité
Shvimwa

LA PIECE DE MA PREMIERE MISSION (La Bête) Il m’a appelé. Enfin ! Mais je suis seul dans la chambre noire. Les murs sont noirs. Les vitres sont noires. Le sol et le plafond sont noirs. Les quelques plantes noires se meurent de déshydratation. Quand arrivera-t-il ? Ah, le voici ! « Mon fils, voilà ta première mission. Cette fois ne sera pas la dernière, enfin j’espère car… – Trahir son Serment, c’est s’exposer au pire des châtiments. Je sais, Roy Xaviir. – L’orgueil est un mal… – Qui nous poursuit toujours. Je sais, vous le répétez si souvent ! Quelle… Read more »

Jécrivaine
Invité
Jécrivaine

LA PIECE DE LA PETITE FILLE QUE JE N’AI PAS TUÉE Aifé -Tu es qui? Elle est mignonne cette petite. Trop curieuse, mais adorable. Cela fait quelques minutes qu’elle me tourne autour, me posant une multitude de questions. -C’est quoi ce truc? Elle tend sa main vers mon katana. Je l’éloigne aussitôt, le range. Je la regarde, et d’une voix claire, je lui dit. -C’est pour les grands. Elle éclate de rire, et continue de me regarder. Cette pièce est certainement sa chambre. Les murs sont bleus ciel, un seul meuble ici, un lit de bois, avec des draps verts… Read more »

Jécrivaine
Invité
Jécrivaine

LA PIECE DES TOILES D’ARAIGNÉE Aifé Je ressors du mur. La pièce suivante est d’une saleté repoussante. Mes empreintes se dessinent dans la poussière. Des toiles d’araignée pendent aux murs, et je n’ose imaginer la taille de leurs créatrices. Une table de bois, deux chaises bancales, une chandelle presque éteinte, une forte odeur de renfermé. Je ne vois aucune fenêtre ici. Mais je vois une porte. Tout ici est sale. J’éternue plusieurs fois, à cause de la poussière. Le lieu semble abandonné à la merci du silence, du vide, des ruines, ce lieu semble mort. La lueur changeante de la… Read more »

Jécrivaine
Invité
Jécrivaine

LA PIECE DE COTON Aifé Je saute. Je sens le sol doux, sous mes pieds, je m’y enfonce. Il est blanc, duveteux. Du coton. Je relève la tête. Les murs sont de la même matière, on ne distingue même pas les coins de la pièce, comme si j’étais dans une sorte de boule blanche, une boule de neige chaude. Aucun meuble ici, si ce n’est une jolie lampe ronde, constellée de papillons d’argent, et une table suspendue dans les airs par des cordes de lin, mêlées à des fils d’argent. Sur cette table, une assiette blanche, et un verre de… Read more »

lolo
Invité
lolo

LA PIECE GLACÉE (ou nous n’avons pas rencontré la Reine des Neiges, mais…) (n°18) Après l’or de celle d’avant, cette pièce était d’un blanc éclatant et lumineux. Si avec ça, on te chopait pas de sévères problèmes de vue… Mais je n’eus que peu de temps pour me soucier de mes yeux. Entre les piliers de glaces qui encadraient harmonieusement la salle et la neige qui virevoltait harmonieusement, se trouvait une créature qui nous fit nous arrêter net. D’un noir qui devait absorber environ 99,99 % des couleurs du spectre de lumière visible (et invisible d’ailleurs), immense, recouvert par endroit de… Read more »

Jécrivaine
Invité
Jécrivaine

LA PIECE OU TU COMPRENDS QU’IL FAUT BIEN CHOISIR SA LIMONADE Aifé Cyanure et limonade. 3 mots qui me viennent à l’esprit quand je vois cette pièce. Elle est grande, immense, sobre. Aucun meuble, juste un millier de cadavres qui jonchent le sol. Des gobelets éparpillés, des restes de boisson. Cette scène est l’unique témoin du crime commit ici. Cyanure et limonade. Mélange immonde, et mortel. Doux-amer, fort goût de citron, et légère odeur de sucre en arrière goût, qui prédit la mort. Un suicide collectif de 912 personnes. Scène macabre. Cyanure et limonade. Cette pièce témoigne d’une événement historique… Read more »

Léthé
Invité
Léthé

LA TRAVERSEE Dés que nous fûmes totalement sortis, le temps repris son cours normal et nos mouvements redevinrent fluides. Je me retournai pour voir Ludwig. Il avait disparu. La peur s’empara alors de mon esprit. En transe, je me ruai sur la porte que je frappai de toutes mes forces, je hurlais le nom de mon seul ami, mes poings saignaient, et mon cœur aussi. Malgré le fait que je ne le connaissais que depuis la veille, son absence formait un vide en moi. La peur me serrai la gorge. Je ne voulais pas me retrouver seule, perdue dans ce… Read more »

Jécrivaine
Invité
Jécrivaine

LA PIECE DES VOLUTES ROUGES Aifé A lire en écoutant The lost one’s weeping, version piano ou instrumentale. Sentiments, émotions qui m’envahissent guident mon âme, font couler mes larmes. Nouvelle tentative. Nouvel échec. Sang sur mes mains. Le mien. Poignard à quelques pas. Agenouillée. Lâche. Incapable de mener à bien ma mission, ou mettre fin à mes jours. Je ne me sens pas l’étoffe d’un traqueur. Je ne mérite même pas de vivre. La pièce est longue. Noire. Illuminée par des néons rouges. Des volutes de fumée, ici et là. Une chaleur écrasante s’ajoute au tout. Bouffée d’adrénaline. J’ouvre les… Read more »

Jécrivaine
Invité
Jécrivaine

LA PIECE OU LE SOUVENIR RESURGIT Aifé Paroles de «NEW DAY», de Empyr Souvenirs qui m’envahissent, me rappellent l’événement fatidique. Encore du sang sur les mains. J’ai tué un autre assassin. Je n’étais pas sa cible, mais qu’importe. Il était la mienne. C’est encore une de ces pièces vides, sans intérêt, sans histoire, où l’on apprend rien. Pièce entièrement noire parmi tant d’autres, éclairée par une simple bougie, que je viens de souffler. Pièce sans âme, vide, sans sentiment. Pièce morte. «-Aifé ? Où es tu ? Je me recroqueville d’avantage, dans le coin d’ombre où je me cache. Je… Read more »

lolo
Invité
lolo

LA PIECE DE LA PLUIE DE PIECES D’OR (n°17) J’ouvris péniblement les yeux. Vraiment, j’avais une fâcheuse tendance dans cette histoire à m’évanouir pour me réveiller dans des endroits inconnus. En sachant que chaque choc nous fait perdre des neurones, je sortirai certainement d’ici, si j’en sors, avec la mentalité d’un enfant de trois ans. Mais pour l’instant, je ne voyais qu’une espèce de lueur doré uniforme. Est-ce qu’en plus j’avai perdu la vue ? Je tendis la main devant moi. Non, je la voyais. Alors pourquoi cette couleur ? Je me redressai et me rendis compte que le sol était composé… Read more »

Shvimwa
Invité
Shvimwa

LA PIECE DE L’ARENE (La Bête) J’ai tué. J’ai volé. Je suis un monstre. L’arène du Clan. Mon rêve de gosse. Je suis prêt à travailler encore plus dur. Toujours plus. Il sera fier de moi, j’en fait le serment. Cela fait donc huit heures que j’attends ici, sans manger, boire ou dormir, mon adversaire. Méditation volontaire. Cette arène sera désormais mon nouveau « chez-moi ». Enfin. Un adversaire à ma mesure ! « Slallut ! » Un Ork ? « Cla Vla ? » Un marmonnement lui suffira. En garde, et que le meilleur gagne ! Une feinte. Il est fort. Je suis capable de… Read more »

Mutiny ≠ L'accordéoniste des Marquises
Invité
Mutiny ≠ L'accordéoniste des Marquises

L’ARRIÈRE CUISINE – 1ère pièce explorée par Kaelyn Je voulais devenir la plus grande aventurière de tout les temps. Alors j’ai pris mon sac et je suis partie, seule, à pied, découvrir le monde. Je marchais depuis des semaines, et mes provisions s’achevaient. Tenaillée par la faim, j’avançais sur un chemin de terre perdu dans les landes. Le vent fouettait mon visage, et mon châle en laine de Pokokoro ne suffisait plus pour me chauffer. C’est alors que j’aperçus des lumières dans la nuit. Je m’approchai, et un immense château se dessina dans la brume. Une petite porte s’ouvrit. Un… Read more »

Shvimwa
Invité
Shvimwa

LA PIECE DU PRE (Éléa) Repartir sur de bonnes bases ? J’ai du rêvé. Ce pré n’est ni accueillant, ni paisible. Quand je regarde autour de moi, ces herbes hautes qui semblaient confortables ne sont plus que des plantes carnivores. Ce pommier courbant l’échine devant le poids des années se révèle être un somnuspupillam, l’arbre du sommeil. Je ne veux pas dormir. Dormir, c’est offrir mon esprit aux rêves qui me hantent, tout ces cris de douleurs et ces paroles sifflantes du maître abject des lieux. Je ne veux plus douter, je ne veux plus pleurer, je ne veux plus… Read more »

Étoile qui flotte au vent
Invité
Étoile qui flotte au vent

LA PIÈCE NOIR. Lorsque je me réveillais, je me rendit compte que la pièce où j’étais était vide. Rien. Trou noir, trou blanc… Rien que du noir. Le mur était noir, le parquet était noir. Vraiment? Non. En fait, il n’y avait ni mur ni parquet dans cette pièce. « Qui est tu? Dis soudain une voix. – Je suis….Îana. -Où sont tes parents, Îana? -Je n’ai pas de parents, je ne suis né de personne. Répondis-je -C’est idiot. Tout le monde est né grâce à sa mère . Se moqua t’il. -Ce n’ai pas mon cas. Ripostai-je.» Sur ce… Read more »

Étoile qui flotte au vent
Invité
Étoile qui flotte au vent

LA PIÈCE OÙ J’AI RATÉ UNE PHRASE. L’homme qui me hantait dit: «Bonjour, je suis….» Mais il s’interrompit car, derrière moi, le garçon criai encore: «Attend! Attend moi Îana ! Attend!!!!!!!» Je me retournais pour lui dire de se taire. Mais, en relevant les yeux sur l’homme qui le faisait si peur, je ne vis rien. Il avait disparu. Pourquoi? Pourquoi partait t’il juste au moment où il allait enfin me dire qui il était. Je pestais. J’ouvris la première porte devant moi pour ne plus voir ce gars. La pièce, était multicolore. Malheureusement, juste après que j’eu refermé le… Read more »