Écrire une Pièce du Château des Cent Mille Pièces

Lorsque vous aurez traversé l’Ancienne Forêt qui prend racine au fond du gouffre des Abysses situé de l’autre côté de l’Océan des Tempêtes, vous trouverez, non loin de la Fontaine d’Eternité, un tout petit sentier, qui sent bon la châtaigne-fraise, l’iris de rose et sans doute le vapeurs du petroilium.
Vous allez suivre ce chemin pendant trois jours, pendant qu’il serpente et s’élève tout doucement dans les terres noires des Mille Collines.

Parvenus au pied de la cascade inversée , il vous faudra sans doute prendre un peu de repos, avant d’attaquer la partie finale de votre périple, au coeur des Volcans de Vents.
Plusieurs semaines vous seront nécessaires pour  gravir ces pentes, contourner ces falaises, éviter ces gouffres et trouver votre chemin jusqu’au bord du Monde et ses passerelles.
Vous ne vous laisserez pas impressionner par les remparts antédiluviens destinés à repousser les attaques de créatures sauvages, qui ne sont pas toutes virtuelles.

Escaladez ces ruines, n’écoutez pas les leurres neuroniques installés ici par Monsantoid Inc. : ils sont inoffensifs, ne veulent pas de vous en ces lieux.
Continuez, le long de la crête des nuages, vous serez bientôt hors de portée d’eux, et du reste.
Après le dernier pic, il y a un petit plateau, qui mène au bord du monde.

Savourez la vision qui s’offre à vous…

Le Château des 100 000 pièces est là.
Et les murs, et les tours et les cours et les étages de ce palais s’élèvent, à ce qu’il vous paraît, jusqu’aux premières arches de la Lune.

Si vous avez la force de ne pas tourner les talons à ce moment précis de votre vie, vous traverserez le pont-levis de pierre, de glace et d’acier autonome mêlés.
Vous pousserez, non sans effort, le fantastique portail en corail de chimère, qui fait vingt fois votre taille si vous êtes humain.

Voilà, vous êtes entré dans la première des Cent Mille Pièces du Château : l’entrée, le Cathedrhall… Devant vous, des dizaines de portes, d’escaliers et de corniches. Vous levez les yeux, rempli de crainte et de vertige : votre regard se perd à l’intérieur de la nef, labyrinthe tissé de chemins indistincts, qui finissent par se noyer dans l’obscurité brumeuse des étages supérieurs…

C’est là que commence votre exploration du Château : postez un commentaire, en tant qu’aventurier.

Ecrivez vos propres Pièces : vous faites désormais partie du Château, vous n’en ressortirez qu’une fois la 100000ème Pièce découverte.

Règle du Jeu.

 

1669
Poster un Commentaire

avatar
1668 Comment threads
1 Thread replies
3 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
328 Comment authors
Rozennwyn-SìneSintaraSafier-GuizardArthusJécrivaine Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
LukeArtur
Invité
LukeArtur

LA PIÈCE DU PREMIER-JOUR, DITE ÉGALEMENT PIÈCE DE MOLMUR Dès l’entrée dans cette pièce aux dimensions réduites et à l’ambiance confinée, un sentiment d’incertitude vous gagne. Je ne dis pas « insécurité », mais bien « incertitude ». La pièce doit probablement répondre à une sorte de variable encore non identifiée, mais qui ne tardera pas à se manifester. Surprenante, il faut le craindre. Il y a déjà ces lettres étonnantes qui forment le mot « bienvenue » et qui dansent sur l’un des quatre murs comme les flammes d’un foyer. D’ailleurs, il fait bon ici. Pour un peu, on… Read more »

Sakura
Invité
Sakura

LA PIÈCE DE LA SANS-SŒUR (51) Sakura Je monte. C’est tout ce que je sais. C’est tout ce qui m’importe. Je quitte cet étage de malheur pour aller toujours plus haut, toujours plus loin. En entrant dans la cabine, j’ai appuyé sur tous les boutons, sans prendre la peine de leur jeter un regard. De cette façon, je suis sûre d’arriver au dernier étage que desservit cet ascenseur. Qu’ai-je fait, putain ? Mais qu’ai-je fait ? Comment étais-je censée savoir que les prises de courant peuvent tuer ? Comment ? Je me laisse tomber au sol, le dos contre le… Read more »

Rozennwyn-Sìne
Invité
Rozennwyn-Sìne

L’ESCALIER PENCHE A peine entrée dans la pièce lumineuse, je lève la tête vers le ciel. Un escalier me fait face et cet étrange édifice mène à l’étage suivant mais il est tellement incliné sur le côté que les marches semblent s’étaler à travers une pièce immense. L’escalier semble traverser l’équivalent de plusieurs pièces et je ne peux détacher mes yeux du vide sous l’escalier. L’aérienne structure monte en une sorte d’escalier en colimaçon qui se serait écroulé sous un coup de vent. Courageusement, je monte les premières marches et lentement, je commence à m’élever dans la pièce sur une… Read more »

Enfant des mers
Invité
Enfant des mers

LA PIÈCE OÙ LE BOIS DORMAIT (L’intégralité de la pièce est très fortement inspirée de « Le bois dormait » de Rebecca Dautremer (notamment toutes les paroles au discours direct)) Un jeune homme aux traits lisses, aux cheveux mi-long, descendant jusqu’à ses épaules, regarde d’un air ahuri le bonhomme en face de lui, un vieux monsieur aux lunettes rondes et aux cheveux ébouriffés assis sur une chaise. Ses mains semblent pointer vers quelque chose en dehors du cadre, en dehors de la page. Il semble que celui-ci… Raconte. Une voix murmure à nos oreilles des mots doux, emplis de… d’amour… Read more »

Rozennwyn-Sìne
Invité
Rozennwyn-Sìne

LA BIBLIOTHEQUE AUX VITRAUX Dans une vaste pièce, un repas chaud et un feu de cheminée m’attendent. Sur le guéridon, des sandwichs au jambon et au fromage accompagnés de macédoine et de vin rouge semblent m’attendre. Avec circonspection, je les inspecte et comme ils me semblent frais, je me sers généreusement. Le repas est bon et je m’assieds dans le fauteuil moëlleux qui n’attend que moi. Rassasiée, je commence à examiner les volumes qui tapissent les murs. Il s’agit de livres de contes de toutes les époques et de tous les pays. Avec un frisson, je me retourne vers le… Read more »

zebrulon
Membre
zebrulon

LA PIECE DU DEBUT J’entre dans une pièce. On dirait un salon. Elle est haute de deux mètres, et mesure environ cinq mètres sur sept. Sur la gauche, une armoire remplie de vêtements en tous genre. En face de moi, un mystérieuse armoire, fermée. Et sur ma droite, un immense table, pleine de victuailles en tous genre. Deux couverts étaient mis. Entre moi et la table, un homme filiforme, dont en temps normal je ne ferais qu’une bouchée, mais je doute désormais de cela. Il porte un costume impeccable, du même noir que ses cheveux, faisant ressortir sa peau particulièrement… Read more »

Sintara
Invité
Sintara

LE GRAND NORD CANADIEN Je passe les quelques marches du seuil et ma première impression de cette nouvelle pièce est la température. Je me gèle. Cet endroit est remplie de neige et de glace, avec un vent qui pénètre mes légers vêtements et me glace les os. Le soleil, même bas sur l’horizon, est agressif pour mes yeux à cause de la réverbération. Je ne suis pas étrangère au froid mais je n’avais jamais vécu ce climat. On dirait un peu le grand Nord canadien. “The True North strong and free”, eh? Il doit faire aux alentours de -40°C et… Read more »

Owang
Invité

LE CATHEDRHALL PAR OWANG (aucun de mes deux explorateurs n’est passé par le Cathedrhall, il fallait bien que je le fasse un jour non ?) Après avoir eu les cheveux décoiffés lors de ma traversée des Volcans de Vents, après avoir gravi ses innombrables pentes parsemées de rochers de toutes tailles, de toutes formes et de toutes couleurs, après avoir exploré des dizaines et des dizaines de gouffres, après avoir trouvé mon chemin jusqu’au sommet guidée par une colère atroce, j’ai enfin atteint le Deuxième Plus Haut Point Du Monde, là où naissent les nuages. Je ne me suis pas… Read more »

Rozennwyn-Sìne
Invité
Rozennwyn-Sìne

LE COULOIR SANS FIN A l’aube, un bruit m’éveille et j’ouvre les yeux dans l’obscurité mourante, un peu inquiète. Je ne vois rien mais mon corps se raidit, j’ai peur et mon cœur bat la chamade. Je m’empresse de me lever et de prendre mon sac avant de quitter la pièce par une porte dans le fond. Puis je m’élance dans le couloir à toutes jambes, un frisson de peur me crée des picotements à la racine des cheveux. Je cours et je manque de glisser à plusieurs reprises sur une marche. Je m’interroge sur ma position dans le château… Read more »

Etincelle de Feu
Membre
Etincelle de Feu

LA PIECE DU TRUC ROSE QUI SE BALANCE D’ARBRE EN ARBRE [Estyria] Un souffle tiède et humide nous prit en plein visage. Les cheveux en bataille, je dévorai le paysage de cette pièce du regard. Les murs étaient blancs, classiques, comme les simples façades d’une maison. Le toit était un peu haut, charpenté par des poutres brunes. Et entre ces murs et ce toit se dressait une forêt tropicale. Des arbres suintant d’humidité chaude, la végétation luxuriante d’un vert puissant avait envahi toute la pièce, porteuse de larges fleurs colorées, de feuilles sur lesquelles descendaient doucement de fines gouttes, formées… Read more »

Sintara
Invité
Sintara

LA SERRE TROPICALE Depuis le Cathedrhall, je choisis de suivre la lumière, espérant me retrouver dans un espace ouvert, un jardin ou une cour intérieure. Je me suis toujours trouvée mieux en présence de nature, elle me calme et me ressource. Mon voyage jusqu’ici m’a déjà éprouvé et je cherche un peu de paix. Je me trouve dans une serre tropicale, remplie de faune et de flore inconnue. Mon premier réflexe est d’ouvrir mon esprit pour détecter du danger. Toute la population du jardin étant sans conscience, pas d’humains ou autres créatures étranges pour me donner des indications. Du bon… Read more »

Jécrivaine
Membre
Jécrivaine

LA PIECE DU MIROIR Aifé Quand je suis entrée dans la pièce, je me suis tout de suite sentie mal à l’aise. Il y avait cette sensation de déjà-vu, cette impression de surveillance, comme si on avait à remplir un rôle qu’on ignore encore, comme si on avait à faire quelque chose parce que c’est écrit dans les lignes de nos mains, comme si on avait à faire une chose qu’on a déjà faite. J’ai déjà vu cette pièce. J’en suis persuadée. Il y a un miroir, qui recouvre un pan de mur, il y a une coupelle qui repose… Read more »

zebrulon
Invité
zebrulon

LA PIECE DE L’EAU. Avant de me réveiller, je sens une odeur de mer. Sous moi, je sens du bois, et ma main trempe dans l’eau. Ma langue est pateuse dans ma bouche, et j’ai chaud. J’ouvre enfin les yeux. Je me trouve sur un radeau en bois grossier qui fait environ un mètre cinquante sur un mètre. Ce radeau dérive sur ce qui me semble être un océan. A perte de vue, je ne vois que l’eau. Cette eau est limpide, claire, et me semble peu profonde. Au fond, un sable d’un blanc étincelant repose, creusé par des très… Read more »

Enfant des mers
Invité
Enfant des mers

LA SALLE DE CLASSE ou LA PIÈCE DE MON PIRE CAUCHEMAR Explorateur : Saralé Après avoir enlevé nos masques et les avoir rendu à Marie-Dominique, je vérifie l’état de mon arc –et comme elle l’avait prédit, il est comme neuf. Pas une trace d’eau orne son bois. Rassurée, je jette un coup d’œil autour de moi… Et me retrouve face à mon pire cauchemar. Une salle de classe. Marie-Dominique nous a emmené dans une salle de classe. Une porte, un peu sur notre gauche, est entrouverte sur les voix lointaines d’élèves qui entrent dans la salle et reprennent leur place… Read more »

shvimwa
Membre
shvimwa

LE COULOIR DE NUIT Il faisait encore nuit quand elle se réveilla, et pourtant elle sentit, au fond d’elle, qu’elle avait quitté dans cette nuit la grande, majestueuse et surtout triste pièce rose. Elle ne pouvait voir où elle se trouvait, et qui était pourtant un très mignon couloir. Si ses yeux avaient pu percer l’obscurité où elle était, elle aurait pu observer une enfilade de petites colonnes, enjambant une multitude de portes, toutes plus merveilleuses les unes que les autres. Certaines annonçaient des délices immenses : Cuisine, pour combler les ventres creux, Grande Chambrée, pour accueillir pompeusement les âmes… Read more »

Mià
Membre
Mià

LA PIECE WHERE I’M SINGING IN THE RAIN Il pleut. Ma vision se dégage finalement. Comme si le voile brumeux qui s’est installé devant mes yeux se découvrait peu à peu. La première chose que je distingue sont les pavés qui ornent le sol. Puis je lève la tête et je vois la rue. La rue qui s’étire devant moi dans la nuit. Il pleut. De vieux lampadaires désaffectés sont postés à intervalle régulier le long du trottoir. Et les pavés brillent sous leur lumière, ruisselants. Il pleut. Je pense immédiatement à mon arc dans mon dos. Mais lorsque j’essaye… Read more »

Etincelle de Feu
Membre
Etincelle de Feu

LA PINCE SPHÉRIQUE, DU DERNIER COMBAT CONTRE LES CHAMANS J’entre, la concentration à son paroxysme. Je comprends la configuration de la pièce en une poignée de secondes. Une sphère rouge – un attroupement regroupé en « bas » – pas de haut, pas de bas, je peux aller n’importe où, j’en ai l’intuition profonde – deux jeunes aventuriers à terre, morts – trois encore debout, légèrement blessés, se battant avec des pierres comme celle dont je me suis servie pour libérer mes bras – dix chamans qui les entourent, armés de lourds bâtons et de courtes épées. La situation semble désespérée. Les… Read more »

Etincelle de Feu
Membre
Etincelle de Feu

LA PIÈCE OU LES CHAMANS ENTREPOSENT LEURS RÉSERVES -DONC MOI La terreur se diffuse dans tout mon être, glacée. Je suis immobilisée sur un sol froid et dur. L’esprit embrumé. Je ne peux pas bouger. Je ne sais plus… Je regardais la danse, et puis, et puis… -Tu bouges, tu es morte. Je m’écrase sans douceur dans la réalité. Mes yeux s’écarquillent et je me fais violence pour ne pas tourner la tête et voir ce qui me menace. J’essaie de deviner… en vain. Mon cerveau tourne dans le vide. -Ça va ? T’as pas l’air bien. La même voix, pas… Read more »

Rozennwyn-Sìne
Invité
Rozennwyn-Sìne

LA CHAMBRE AUX ETOILES La porte ouvre sur une pièce plongée dans la pénombre et je me fige. Le cœur battant, j’écoute mais seul le silence me répond. J’avance d’un pas hésitant dans la faible lumière et je devine un immense lit à baldaquin qui semble n’attendre que ma venue. Sur une petite table, je remarque une corbeille de fruits, une miche de pain et du saucisson. Affamée mais surtout inquiète de m’empoisonner, je renifle les aliments avant de décider de me servir, le pain et les fruits sont frais, le pichet de vin posé juste à côté sent bon.… Read more »

Plume
Invité
Plume

LA PIECE AUX CENT MILLE MOTS Je me trouve face à deux immenses portes surmontées d’une imposante corniche au linteau tout aussi magistral. Elles sont d’un bois noble qui m’est inconnu – peut-être du chêne, et recouvertes de deux panneaux chacune. Sous ces panneaux se trouve une frise délicatement ciselée où s’inscrit un message. Je peine à le déchiffrer et décide de m’approcher des portes. Je dois me mettre sur la pointe des pieds et lever un bras pour atteindre du bout des doigts les lettres sculptées. Hissée sur mes pointes comme une danseuse étoile, je suis leur tracé et… Read more »

L'executeur
Invité
L'executeur

LE JARDIN SAUVAGE Quand je suis entré, ce n’était pas une pièce mais un jardin. Je vois trois cadavres allongés par terre. Cinq cobras m’entourent et s’approchent de moi. Je les tue tous d’un coup de hache. Puis je me rends compte que je ne suis pas dans un jardin normal, je vois toutes sortes d’animaux : des chiens, des lions, des rhinocéros et des krokos. Des sangliers sont prêts à me charger. Je les esquive mais tous les fauves s’approchent et me sautent dessus. Je tends ma hache vers l’avant et je tourne et tourne comme une walkyrie ;… Read more »

un gars...
Invité
un gars...

LES HALLES MARCHANDES OÙ LA BRISE FILE Carnet de Devhinn Pièce perdue n°5. (soit la 49ème pièce) La main levée devant moi, je me retrouve derrière un étalage de saucissons et manque de m’empaler sur un couteau électrique dépassant du plan de travail. Je me retourne en ignorant les charcuteries – dont je me fiche complètement vu ce qui vient de se passer – mais le mur en pierres irrégulier que je vois maintenant refuse de me laisser revenir en arrière. En m’arrêtant de frapper rageusement sur la roche, je me rends compte que je ne ressens plus aucune douleur… Read more »

Jécrivaine
Membre
Jécrivaine

LA PIECE DE L’ARNAQUEUR Aifé C’est d’un pas prudent que j’ai poussé une lourde porte de bois. J’entends quelques grelots qui tintent, certainement une sonnette rudimentaire. Devant moi des étals poussiéreux, la boutique est sombre. Je serais presque prête à faire demi-tour, et je me retourne alors avant d’étouffer une exclamation de surprise. De l’autre côté de la porte, c’est une ruelle. Alors que je viens d’une pièce bien différente et que je suis passée par cette même porte. Ce château est complètement fou. Je décide de rester dans cette pièce. Ce n’est pas pour rien que j’y suis. Avec… Read more »

Niborgames
Invité
Niborgames

LA SALLE AUX CHATONS PARLANTS. Je suis dans une salle éclairée par des néons blafards, sur de grands sièges, des chats sont installés paisiblement. La chef des lieux semble avoir une espèce de couronne qui se révèle être une collerette. Je l’entends dire : « L’heure est grave, chers chatons : nous ne buzzons plus sur Internet ! Comme vous le savez tous, ce château est notre seul refuge, aucun humain n’a voulu nous accepter. Et, sans buzz, aucun humain ne peut nous connaître, donc nous accepter ! » Un autre chaton prend la parole : « Mais, Votre majesté Nova, plusieurs humains… Read more »

Fixxions
Invité
Fixxions

LA SALLE OÙ L’ON M’EXPLIQUA ENFIN L’UNIVERS. Elle était ronde, elle était vide, froide et profonde, obscure et vieille. Elle sentait l’humus et le fond des âges. On me dit : « Assieds-toi là » Sur la vieille souche, dont les racines s’enfoncent à travers la roche du sol. Je m’assieds là. « Pose ta question » me dit-on à nouveau. Ah. Celle-là, je la préparais depuis un moment. Et vu le prix que je vais payer pour la réponse (une partie de moi restera ici, m’a t’on dit), mon attente est grande, au moins autant que la portée de ma question. « Qui a… Read more »

Enfant des mers
Membre
Enfant des mers

LA PIÈCE SUBMERGÉE ou LE PLONGEON DANS LES ABYSSES DU CHATEAU Explorateur : Saralé Je glisse le long du toboggan. Longtemps. Devant moi, Miri crie plus fort qu’un porc que l’on égorge. Sauf qu’elle, c’est un cri de joie. Alors que moi… –AAAAAAAAHHHHHHHHHHH ! Je n’aime pas les toboggans. Je ne sais pas pourquoi. Mais je n’aime pas. J’aime bien les sports de glisse, roller ou ski, j’adore la sensation de vitesse, le vent qui souffle contre nos joues, le froid qui engourdi nos doigts. Mais je n’aime pas les toboggans. Peut-être que c’est le manque de contrôle, le fait… Read more »

Mià
Invité

LA PIÈCE DES ~3KM J’inspire un grand coup. Je me rends compte que je m’étais arrêtée de respirer dès que j’ai vu le chariot entamer son passage à travers le mur. La vitesse augmente sans cesse, je ne peux pas rester ici. Je saute à terre et atterris sur le sol en un roulé-boulé que j’essaie tant bien que mal de maîtriser. Je suis tombée sur mon genou. Une vive douleur me parcourt le corps avant de s’estomper aussi rapidement qu’elle est apparue. Je me relève et me retourne. Le chariot a disparu, ainsi que le chemin de fer. C’est… Read more »

zebrulon
Membre
zebrulon

LA PIECE SANGLANTE J’entrai dans cette pièce. Le plafond était bas, les murs étaient éclairés de torches, qui semblaient se perdre à l’infini, je ne voyais pas le bout de cette pièce. Le sol me semblait liquide. Les murs étaient marqués de grandes taches sombres. En m’approchant, je marchais dans un liquide assez profond, qui m’arrivait aux mollets. Je passa la main sur l’une de ses grandes taches. Le liquide qui la composait n’avait pas encore séché. Je passa ma main dessus et constatai qu’il était rouge. En approchant mes doigt de ma tête, je sentais l’odeur du sang. Ce… Read more »

Rozennwyn-Sìne
Invité
Rozennwyn-Sìne

LA SALLE DE BAIN GLACIALE De la glace couvre un carrelage qui semble bleu foncé par transparence, les murs et le plafond d’un blanc nacré sont également couverts d’une fine couche de givre que je touche du doigt en entrant. Je suis dans une salle de bain me semble-t’il inutilisée depuis bien longtemps. Je tente de ne pas glisser en arrière, sous le poids de mon lourd sac à dos. Au centre de la pièce, une baignoire attire mon regard : elle est emplie d’une eau fumante qui sent la rose et la lavande. Sur le rebord de la baignoire se… Read more »

Jécrivaine
Invité
Jécrivaine

LA PIECE DU MIROIR BRISE Amayelle C’est d’un pas peu assuré et prudent que j’entre dans la pièce. Une pièce sombre, pas entièrement aveugle, juste calfeutrée. Toutes les interstices dans le mur sont bouchées avec ce qui s’apparente à des bouts de tissus. En m’approchant, j’effleure de la pierre froide, avant de prendre appui dessus. Récapitulatif : -Je m’appelle Amayelle. J’ai l’apparence d’une fée, un peu comme ces petites choses qui volettent à droite et à gauche. C’est un peu tout. J’ignore tout le reste. Je sais seulement que je cherche, ou plutôt que l’ancien-moi cherchait une personne nommée Ignis. Et… Read more »