Écrire une Pièce du Château des Cent Mille Pièces

Lorsque vous aurez traversé l’Ancienne Forêt qui prend racine au fond du gouffre des Abysses situé de l’autre côté de l’Océan des Tempêtes, vous trouverez, non loin de la Fontaine d’Eternité, un tout petit sentier, qui sent bon la châtaigne-fraise, l’iris de rose et sans doute le vapeurs du petroilium.
Vous allez suivre ce chemin pendant trois jours, pendant qu’il serpente et s’élève tout doucement dans les terres noires des Mille Collines.

Parvenus au pied de la cascade inversée , il vous faudra sans doute prendre un peu de repos, avant d’attaquer la partie finale de votre périple, au coeur des Volcans de Vents.
Plusieurs semaines vous seront nécessaires pour  gravir ces pentes, contourner ces falaises, éviter ces gouffres et trouver votre chemin jusqu’au bord du Monde et ses passerelles.
Vous ne vous laisserez pas impressionner par les remparts antédiluviens destinés à repousser les attaques de créatures sauvages, qui ne sont pas toutes virtuelles.

Escaladez ces ruines, n’écoutez pas les leurres neuroniques installés ici par Monsantoid Inc. : ils sont inoffensifs, ne veulent pas de vous en ces lieux.
Continuez, le long de la crête des nuages, vous serez bientôt hors de portée d’eux, et du reste.
Après le dernier pic, il y a un petit plateau, qui mène au bord du monde.

Savourez la vision qui s’offre à vous…

Le Château des 100 000 pièces est là.
Et les murs, et les tours et les cours et les étages de ce palais s’élèvent, à ce qu’il vous paraît, jusqu’aux premières arches de la Lune.

Si vous avez la force de ne pas tourner les talons à ce moment précis de votre vie, vous traverserez le pont-levis de pierre, de glace et d’acier autonome mêlés.
Vous pousserez, non sans effort, le fantastique portail en corail de chimère, qui fait vingt fois votre taille si vous êtes humain.

Voilà, vous êtes entré dans la première des Cent Mille Pièces du Château : l’entrée, le Cathedrhall… Devant vous, des dizaines de portes, d’escaliers et de corniches. Vous levez les yeux, rempli de crainte et de vertige : votre regard se perd à l’intérieur de la nef, labyrinthe tissé de chemins indistincts, qui finissent par se noyer dans l’obscurité brumeuse des étages supérieurs…

C’est là que commence votre exploration du Château : postez un commentaire, en tant qu’aventurier.

Ecrivez vos propres Pièces : vous faites désormais partie du Château, vous n’en ressortirez qu’une fois la 100000ème Pièce découverte.

Règle du Jeu.

 

1658
Poster un Commentaire

avatar
1657 Comment threads
1 Thread replies
2 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
327 Comment authors
Rozennwyn-SìneSintarashvimwaMiàArthus Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Fixxions
Invité
Fixxions

LA PIÈCE QUE JE VAIS UNBOXER. Salut tout le monde. Je ne suis pas sûr de l’endroit où je suis mais on va faire comme si c’était normal, nan ? Après tout, c’est pas la première fois que je vous emmène à l’intérieur d’une boîte ! Ok, l’expérience est super strange je sais même pas où est passé ma cam et mon ordi, je suis obligé d’écrire. A la main, les mecs, vous imaginez le délire ? wa la honte ! … Bon, c’est VRAIMENT bizarre les gars, si c’est l’un d’entre vous qui me fait une blague, ah ah… Read more »

Sakura
Invité
Sakura

LA PIÈCE DE LA MAISON DE PAPIER AU MILIEU DE LA PRAIRIE (56) Folly Je pourrais très bien vomir si je n’avais pas peur d’entacher la beauté du paysage. Des tâches de sang s’étendent à perte de vue, parsemées d’or. Les pétales des coquelicots s’agitent sous la brise. Je me suis toujours demandée d’où provenait les mouvements d’air dans les pièces closes du château. Les fleurs jaunes me sont inconnues. Peut-être sont-elles extraterrestres ? J’entends un son agréablement doux : celui des brins qui s’agitent. Le soleil brille au travers du verre du plafond. Ça sent l’été. Tout autour de la prairie… Read more »

Fixxions
Invité
Fixxions

LE JARDIN D’OÙ JE NE PARTIRAI PAS De l’autre côté de la grille, il y a tout ce dont je n’ai pas envie. De l’ennui, des ennuis, un tas de choses qui ne m’intéressent pas. A l’autre bout du parc, et de ses fleurs bleues, et de ses herbes géantes et de ses arbres desséchés et de sa rivière qui vient de je ne sais où pour s’écouler vers je ne sais où, il y a là d’où je viens, de l’ennui, des ennuis, un tas de choses qui ne m’intéressent plus désormais. Alors je fais le tour de ce… Read more »

Etincelle de Feu
Membre
Etincelle de Feu

LA PIECE ORDONNEE [Estyria, n°10] Nous entrâmes dans la nouvelle pièce. C’était une cuisine, très différente de celles que je connaissais dans mon petit village paysan. Les murs étaient lisses et blancs, en je ne sais quelle matière, le sol était carrelé et brillant ; dans les étagères étaient rangés différents pots classés par ordre alphabétique, soigneusement disposés les uns derrière les autres. Des petites étiquettes garnies d’une écriture ronde et sans fioritures indiquait leur nom et leur composition. Je m’approchai sur la pointe des pieds -on avait presque peur de déranger un ordre si méthodique. Je passai le dos de… Read more »

Sakura
Invité
Sakura

LA PIÈCE DE LA VÉRITÉ VRAIE SELON LE FOU QUI ME L’A DÉBITÉE D’UNE TRAITE (55) Folly Ça fait mal… Tellement mal… Les larmes, d’un rouge cristallin, m’aveuglent et je ne distingue que des formes floues autour de moi. Je n’essaie même plus de deviner ce qu’il fait, je m’en fiche, de lui, de moi, de tout. Seule compte la douleur. Celle qui ravive les souvenirs que je m’étais désespérément forcée à cacher au plus profond de ma conscience. Conscience, c’est elle qui sait tout… pourquoi a-t-elle refusé de me parler de mon passé en détail ? Je le sais.… Read more »

WWT
Invité
WWT

LA PIÈCE DU SOUVENIR:
Poussiéreuse c’est comme ça que je décrirais cette pièce. Pleine de tableaux et de souvenirs qui ont été investis par les mouches et autres toiles d’araignées.
Des tableaux montrant un âge d’or, puis la fameuse révolte des âges sombres. La décadence des âges sombres même.

De la joie à la tristesse, et à la mélancolie, mes yeux suivent ces tableaux.
Je savais que je reviendrais un jour dans cette pièce.
Je ne sais pas combien de temps j’y resterai. 1h, 1jour, 1 semaine? Y’a t’il pas beaucoup à nettoyer ici?

Sakura
Invité
Sakura

LA PIÈCE DES INJURES (54) Où s’est tenu un dialogue de sourds Folly J’ouvre les yeux. Je n’aurais pas dû, puisque mon regard croise instantanément le sien. -Bonjour, me dit-il, comme si de rien n’était. Comme s’il ne venait pas de me tirer dessus dans la pièce précédente. -On est où ? Il hausse les épaules. Je regarde autour de moi. Nous sommes dans une chambre d’enfants aux murs pastel et aux volets tirés. Des jouets jonchent le sol et je suis sur l’un des deux lits, que quelqu’un, probablement ce sadique, a acculés au fond de la pièce. Des… Read more »

shvimwa
Invité

LA PIECE DE JAIS Je tourne en rond. Je bois, je broie du noir, je ne dors plus. J’effrite mes racines comme rongées par l’amertume. Je n’ai plus d’horizon ! À toi, ma sœur, je t’appelle encore ! Ouvre-toi ma porte, ma rédemption, mon bout du tunnel ! Tu es ma fenêtre, mon espérance. Je t’appelle encore. M’as-tu déjà oublié ? Toi qui disais, laissant tomber tes mots comme les cendres de ta cigarette, toi qui murmurais « Jamais ». J’ai pris ce nom, pour toi ! Et tu n’es plus là. Regarde autour de moi, vois ce gouffre, ce… Read more »

Didou (ancien Altixor)
Invité
Didou (ancien Altixor)

LA PIECE DU PEUPLE DES HULUSUS (9) – Je ne le répéterais pas une seconde fois. Ecartez-vous. Et vous aurez la vie sauve. Face à moi, une tribu d’Hulusus testait dangereusement les limites de ma patience. Et, avec ce qui s’était passé dans la pièce précédente, ces dernières avaient considérablement diminué. Je jetais alors mon dévolu sur un gamin à la chevelure impressionnante et, tout en pointant Mecelsen vers lui, le mit en garde. – Je vais comptez jusqu’à trois. Si, avant cela, tu n’as pas réussi à faire entendre raison à cette bande de fous, aucun de vous ne… Read more »

shvimwa
Invité

LA PIECE DE NACRE Reven. Reven. Reven, Reven, Reven ! Reviens, Reven. Ne me laisse pas. Tu ne peux oublier, m’oublier, nous oublier. Il y a des fleurs qui ne se fanent pas, des oiseaux qui ne se taisent jamais. Tu sais, il existe des glaces qui sont éternelles ! Nous est de cette espèce. Tu ne peux pas tout rayer, comme une simple mention inutile, comme si rien n’avait existé ! Reven ! Oh, je t’en supplie, je te l’ordonne, s’il te plait, par pitié, pour moi, pour ce nous que tu piétines. Reviens… Ces mots, les avais-tu pensés… Read more »

shvimwa
Invité

LA PIECE Il ne restait que le silence. Mourir n’arrive pas tous les jours, et Nour était morte. Revivre, ça n’arrive jamais. Nour était née à nouveau. Revivre n’arrive jamais aux autres, mais les autres ne pourchassent pas des yeux, mais les autres n’ont pas d’espoir, mais les autres vivent. En vérité, Nour n’avait jamais vécu. Elle était. Elle emplissait l’espace comme un feu brûlant, sans s’en rendre compte. Elle était habitée. Nour avait goûté à la mort, et elle toucha ainsi du doigt la vie. Elle crut alors que vivre, c’était s’abandonner, et elle prit peur. Elle crut qu’être… Read more »

Rozennwyn-Sìne
Invité
Rozennwyn-Sìne

LE LABYRINTHE AUX MURS BLANCS Un mur me barre le passage et j’ai un hoquet de surprise. Je songe que ce n’est pas normal et je le longe de part en part sans rien remarquer. Ma quête s’arrêterait-elle donc ici ? Je me demande si je pourrais seulement retrouver mon chemin pour retrouver la sortie. Je compte le nombre de pièces que j’ai traversées mais il me semble que je n’en ai passé qu’une dizaine tout au plus. Et la sortie est encore loin. – Ce n’est pas normal, il y a forcément une sortie quelque part. Je chuchote pour moi-même… Read more »

Ondine
Invité
Ondine

LA PIECE PAS TRES VEGAN Je rentre dans la pièce. Au contraire de la maison de la sorcière dans Hansel et Gretel, cette pièce, bien qu’elle soit composée de nourriture sans doute comestible, est plus angoissante qu’appétissante. Du jambon de parme tapisse les murs ; chaque meuble est composé de charcuterie. Cependant, une ombre se découpe sur le mur ; une silhouette découpée dans le jambon. Une…robe aurait été découpée dans le mur ? Oh mon dieu. Lady Gaga serait donc présente dans le château ? « LADY GAGA EST PRESENTE DANS LE CHATEAU !! » Je hurle en espérant que quelqu’un… Read more »

Etincelle de Feu
Invité
Etincelle de Feu

LA PIECE AVEC LA LAMPE-TEMPÊTE [Etincelle – en compagnie d’Ourite] Nous basculâmes dans la lumière dorée des vers luisants. Un éclair étincelant – une milliseconde – Nous étions dans l’ombre. C’était étrange. Mues par le même instinct, nous nous retournâmes vers la porte que nous venions de franchir. Celle que nous avions vue absorber une myriade d’insectes brillants, celle dont avait émané une lumière incroyable, et nous nous étions attendues à en être enveloppées ici, et ce n’était pas le cas. Nous fixions la porte. Elle se découpait légèrement dans l’ombre bleue. Quelques vers luisants retardataires voletaient autour d’elle et… Read more »

Etincelle de Feu
Invité
Etincelle de Feu

LA PIECE DES ANTI-TALENTS [Estyria, n°9] J’atterris dans un espace glacial et sec, qui contrasta violemment avec la température et l’humidité de la forêt tropicale que je venais de quitter. Le sol était ferme sous mes bottes longues et souples. Contrairement à ce que j’avais espéré, la noirceur du lieu demeurait, même une fois qu’on était dans la pièce. J’entendis les bruits d’une brève chute derrière moi et de pas, étouffés par le sol. D’un geste purement habituel mais complètement inutile, je me tournai vers le nouvel arrivant et tentai de le distinguer. -Erwan, tu es là ?, murmurai-je -C’est moi,… Read more »

Fifi
Invité
Fifi

LA PIÈCE DES MUSICIENS J’arrive devant une porte en tambour. Un peu intriguée, j’essaye de l’ouvrir. Mais elle est fermée à clé. À tout hasard, je toque. Une voix me répond en chantonnant: – Il faut jouer un air et sourire, pour que la porte puisse s’ouvrir J’hausse un sourcil étonné. Je ne connais pas d’air au tambour mais j’invente un petit quelque chose que je joue en souriant. À ma stupéfaction, la porte s’ouvre et je peux rentrer. Je me retrouve alors dans une salle avec des centaines d’instruments de musique accrochés aux murs et posés par terre. Il… Read more »

Rozennwyn-Sìne
Invité
Rozennwyn-Sìne

LE COULOIR AUX PORTRAITS VIVANTS Je me retrouve dans un long couloir obscur où des centaines d’yeux me dévisagent. Je m’approche et je remarque que les visages sont vivants. Ils me suivent des yeux, certains me sourient tandis que d’autres chuchotent des mots incompréhensible. Prise de chair de poule, je tente de me raisonner sans succès. Le couloir est long et je m’avance à petits pas, je tente de ne pas regarder autour de moi pour ne pas les voir. Malgré tout, je remarque que ces portraits sont ceux d’êtres humains de tous les âges et de toutes les nations,… Read more »

Jécrivaine
Membre
Jécrivaine

LA PIÈCE A LA TAPISSERIE Aifé Il y a une curieuse sensation de nostalgie qui s’empare de moi lorsque j’entre. La pièce est sombre, on y distingue à peine une grande forme noire, probablement un lit. Brusquement, la tête me tourne, et je m’adosse au mur, contre cette tapisserie qui semble usée par le temps. Usée par le temps, c’est le terme. La pièce semble usée par un passé bien trop lointain, à l’abandon. Ce n’est même pas cette poussière qui accroche mes pieds au sol qui m’en donne l’impression, c’est plutôt l’ambiance obscure, qui cache trop ou ne dévoile… Read more »

Rozennwyn-Sìne
Invité
Rozennwyn-Sìne

LA CUISINE PARLANTE La pièce où je me trouve est une cuisine dernier cri toute équipée. Surprise, je fouille dans les tiroirs et les placards qui débordent de vaisselle, d’ustensiles de cuisine et de nourriture fraîche. J’hésite avant d’étudier plus attentivement leur contenu. Je décide de me confectionner un repas chaud et je prends un paquet de pâtes, des légumes, de la sauce tomate en boîte ainsi que de la charcuterie. Je mets les pâtes à cuire et le reste des ingrédients dans une poêle avant de laisser mijoter le tout en cherchant à boire. Des bouteilles de vin attirent… Read more »

sintara
Membre
sintara

LE VAISSEAU SPATIAL Je me retrouve au milieu des étoiles. Je suis en face d’un grand pan de cosmos, qui me semble bouger lentement. Cette vue pour le moins inhabituelle m’attire, mais je suis curieuse de savoir où je suis. Je me retourne et je découvre une espèce de cockpit. Il n’y a pas beaucoup de boutons ou commandes, mais la fenêtre sur les étoiles prend un pan entier de mur. La pièce a une forme curve, comme dans la plus part des véhicules. Les murs et la plus part du mobilier sont en métal, un beau métal à la… Read more »

Cléclé dite la pianiste un peu folle
Invité
Cléclé dite la pianiste un peu folle

LA PIECE DE LA FOULE Le changement était brutal. La pièce devait être plutôt grande. Des deux côtés, quelques fauteuils étaient callés contre des murs blancs sans fenêtre, tous biens remplis de personnes en tout genre. D’autres moins chanceux étaient assis à même le sol, éparpillés un peu partout dans la pièce. Je remarquais vite un regroupement autour d’une personne allongée par terre, qui n’avait pas l’air de donner de signe de vie. Ca me colla des frissons dans le dos. Très vite Orianne réagit : -Ok, on s’éparpille pas. C’est un peu louche tous ces gens. Voyons ce qu’il… Read more »

Rozennwyn-Sìne
Invité
Rozennwyn-Sìne

LA SALLE DE BAL AUX AUTOMATES De la musique me fait dresser l’oreille et la première chose que je vois est le plafond. Peint en blanc, il est recouvert de motifs dorés en relief richement travaillés. Je m’assied pour regarder autour de moi. Je me trouve dans une immense salle où des couples dansent au rythme d’un orchestre. Je bondis sur mes pieds, des gens, du monde, je ne suis plus seule dans ce maudit château ! Le sourire aux lèvres, je cours vers le couple le plus proche puis je me fige. Ils ne semblent pas remarquer ma présence et… Read more »

shvimwa
Membre
shvimwa

LA PIÈCE MORTE Ça fait mal de mourir. Ça fait mal, comme si ton corps blanchissait. Comme si je m’évaporais. Comme si je n’avais jamais été. Ça fait mal de mourir. Ça fait mal, comme si ton cœur s’arrêtait. Comme si j’étais poussière. Comme si je n’avais jamais été une. Ça fait mal de mourir. Ça fait mal, comme si on t’écartelait. Comme si je vivais. Comme si j’étais un tout. Ça fait mal de vivre. Ça fait mal d’être heureux. Ça fait mal, comme de devenir aveugle une fois le soleil éteint. Comme s’endormir dans les bras de la… Read more »

sintara
Membre
sintara

LA PLANETE DU PETIT PRINCE (ASTEROIDE B612) (inspiré, bien entendu, de l’oeuvre d’Antoine de Saint-Exupéry) “Il me fallut longtemps pour comprendre d’où il venait…” Je me retrouve sur une très petite planète, de la taille d’une maison. Elle a deux volcans en activité, un autre éteint. Une fleur avec quatre épines, et quelques pousses d’herbes. J’espère que ce ne sont pas des baobabs… Le dessin de Saint-Exupéry m’a appris à faire attention aux baobabs sur une petite planète. Mais bien sûr ! Je suis sur la planète du Petit Prince ! Il n’est pas encore revenu avec son mouton dans… Read more »

Jécrivaine
Membre
Jécrivaine

LE MUR DERRIÈRE LE MIROIR Aifé Et j’ai traversé le miroir, ici tout est blanc ou noir, je ne sais plus, je ne sais pas. Mes sens se troublent, et ma vue se brouille jusqu’à ce que je me sente devenir aveugle. Là, il n’est plus question de couleurs ou de lumières, mais bien d’obscure clarté. Je ne me suis jamais sentie aussi paradoxale, peut-être que mes sens se mélangent ? Je ne sens rien sous mes doigts, pire, je ne sens rien autour de moi. Inutile de chercher à entendre quelques sons que ce soient, c’est un bourdonnement permanent, ce… Read more »

shvimwa
Membre
shvimwa

LA PIECE DES NAVRÉS Elle est entrée comme on s’offre au soleil, comme si elle fuyait, comme si elle savourait. Elle est entrée comme une bête traquée qui trouve un refuge. Elle est entrée dans un souffle, une respiration, le temps d’un cri, et elle s’est effondrée. Elle était la poupée de porcelaine qu’une main étouffe, elle était le chiffon, la marionnette piétinée. Et, en entrant, elle a pris de plein fouet une lumière puissante, qui l’a éblouie, qui l’a cueilli au vol et l’a jetée au sol. Nour fut éblouie, mais le temps que sa vision se soit adaptée… Read more »

Sakura
Invité
Sakura

LA PIÈCE DU SOLEIL QUI N’ÉTAIT PAS ARTIFICIEL ET DE LA VUE MAGNIFIQUE ET DU FROID GLACIAL DE HAUTE MONTAGNE (52) Sakura Dès l’instant où je pose un pied hors de l’ascenseur, je sens ma peau se craqueler sous l’effet du froid mordant. C’est la première fois que je suis dehors depuis mon enlèvement. C’est à dire, vraiment dehors. Lorsque je m’approche du bord de la terrasse, longue d’une trentaine de mètres et large de douze, en me penchant au dessus du vide, je peux apercevoir l’extérieur de ce château que je hais. Ses multiples façades, ses tourelles biscornues, ses… Read more »

Sakura
Invité
Sakura

LA PIÈCE DU VIDE (53)

Sakura

Je tombe…
Tiens, c’est une pièce, ça ? Dans ce cas, je vais officiellement mourir dans la pièce du vide. Peut-être que comme Poussière je vais devenir un fantôme.
Deux cormorans écaillés me frôlent sans me prêter attention. Eux-aussi doivent être prisonniers du château. Je n’ai pas le temps d’y penser plus, car c’est un vulgaire panier de linge qui met fin à ma chute.

Ondine
Invité
Ondine

LE LONG COULOIR Ça y est. J’y suis arrivée. Ce château immense n’était donc pas une légende…Après trois ans de recherches intensives, je l’ai enfin trouvé. Mais comment est il possible de dissimuler un bâtiment aussi proéminent ? Devant moi se dresse un mur tellement haut que je n’en vois pas la fin. L’air est glacé et curieusement, difficilement respirable…peut être est ce du au stress qui me noue la gorge. Si ce lieu m’est a priori inconnu, j’ai l’impression de le reconnaître …le décor m’est familier. Il me faut entrer, mais comment ? Je ne saurais expliquer pourquoi, mais… Read more »

Sintara
Invité
Sintara

La bibliothèque Je tombe à plus ventre sur le sol. Je vois en gros plan le parquet recouvert d’un riche tapis. Il est clairement vieux, il dégage cette odeur caractéristique des objets anciens qui rappellent le salon de grands-parents. Celui-ci est d’un rouge riche, avec des motifs aux couleurs fanées qui forment des entrelacs infinis. Je contemple les fils effilochés par les nombreux pieds qui sont passé dans cette pièce. Un peu remise de ma chute, je cherche à voir où je suis tombée. Je me relève, avec une légère douleur : j’aurais sûrement des bleus demain. J’observe autour de… Read more »